NO MAN’S LAND – Loïc Le Pallec – Sarbacane – Coll. Exprim – dès 13 ans

Sans titre 1

Compte tenue de sa première de couverture colorée et attractive et de sa quatrième de couverture intrigante et accrocheuse, il est surprenant de constater que la sortie de No Man’s Land dont l’apparence emprunte les codes du registre GEEK si à la mode aujourd’hui, n’a été que très peu relayée sur le web. Pourtant il s’agit pour nous d’une des meilleures surprises de cette rentrée littéraire pour ados.

Sur une terre dévastée, abandonnée par l’homme, plusieurs robots de modèles et d’usages différents ont ressenti comme un étrange bouleversement interne suite à l’onde de choc d’une explosion nucléaire. Guidé par une sorte d’instinct, chacun d’eux a aussitôt entamé un pèlerinage qui les a réuni au même endroit, dans la ville abritant l’usine dont ils sont sortis quelques années plus tôt. Désarçonnés et intrigués par le récent éveil de leur conscience, ils se contentent tout d’abord d’attendre le retour des humains, mais de jour en jour, ce petit brin de civilisation s’organise… et s’humanise.

Lire la suite

Publicités

Des albums pour les 6-9 ans

Très souvent lorsqu’un enfant entre au CP, on commence à lui mettre entre les mains des ouvrages courts en petit format dont il pourra venir à bout sans s’essouffler afin d’encourager sa pratique du déchiffrage et de la lecture. Petit à petit l’enfant abandonne donc derrière lui les albums illustrés qui évoqueront désormais à ses yeux l’époque où on lui lisait des histoires, l’époque où il ne savait pas encore lire.

Or beaucoup d’albums s’adressent à des enfants lecteurs ainsi qu’aux adultes qui en font parfois collection. De nombreux pédagogues recommandent d’ailleurs de poursuivre ces moments de lecture à haute voix, moment de partage entre l’adulte et l’enfant, et l’album est un support très enrichissant en terme de développement de l’imaginaire et de découverte de toute une palette d’émotions. Voici quelques uns des albums de fin d’année qui nous ont séduit et dont il serait dommage de se passer :

Les très petits cochons [dès 6 ans – Martine Camillieri/Angélique Villeneuve – Seuil Jeunesse]

41gQh272o4L._SX342_131003175304_0001

131003175304_0002

« Quand les trois petits cochons s’appelaient Jambon, Rillette et Lardon » Le message au dos du livre parle de lui même. Succombez à la relecture hilarante et aux illustrations enthousiasmante de ce conte bien connu de tous. Un régal !

 

 

Rose et l’automate de l’Opéra [dès 6/7 ans – Fred Bernard – François Roca – Albin Michel Jeunesse]

9782226250865g131003175304_0007

131003175304_0008

La tête d’un automate, séparée depuis longtemps de son corps, s’exprime dans ce récit et raconte comment un charmant petit rat de l’Opéra tente de lui redonner corps et vie après l’avoir trouvé au fond d’une malle. La persévérance de la jeune danseuse est récompensée lorsque tous deux se produisent en duo.

 

Le royaume sans oiseaux [ dès 7 ans – Baum /Dedieu – Seuil Jeunesse ]

al 49408_capture

C’est l’histoire d’un Maharadjah si malheureux de la mort de son oiseau qu’il décide par décret de faire disparaître tous les oiseaux du royaume. Les soldats obéissants abattent dès lors le moindre volatile, ne laissant derrière eux qu’un nuage de plumes. Rahi le vendeur d’oiseaux s’empresse donc de nouer le bec de ses petites créatures de peur que leur chant ne le fasse repérer puis prend la fuite avec ses cages en direction de la la frontière. Mais au moment de la franchir une situation inattendue le pousse à faire un choix.

 

Le boulanger des croissants [dès 7/ 8ans – Yannick Beaupuis – Editions Balivernes]

51UWwReziML Le_boulanger_des_croissants_Yannick_Beaupuis-5 copie

Un boulanger satisfait de sa vie est un jour abordé par un prince. Subjugué par le goût délicieux de ses croissants au miel, ce dernier l’encourage à en produire davantage. L’engrenage se met alors en marche et paysan, meunier, bûcheron et apiculteur s’échine à produire toujours plus, épuisant la terre et les ressources, ce qui affecte finalement la qualité des croissants. L’expérience entraînant l’insatisfaction collective, tous décident de faire machine arrière. Une jolie fable sur la surproduction proposant un graphisme original.

 

 

Kotori le chant du moineau [dès 8 ans – Samantha Bailly/Shigatsuya- Editions nobi nobi]

51NRAw6UqLL._SX342_ 131003175304_0005 131003175304_0006

Un vieil homme trouve un jour un moineau blessé et décide de le soigner. Sa femme aigrie voit l’animal d’un mauvais œil et le trouvant un jour à picorer un de leur grain de riz, se fâche et le chasse violemment. Le vieil homme part alors à la recherche de l’oiseau, rencontrant d’étranges épreuves sur le chemin. Lorsqu’il le retrouve enfin, sa bonté est récompensée mais rien n’est jamais assez beau pour sa méchante compagne dont l’égoïsme sera puni. Une fable asiatique au graphisme rappelant celui des mangas.

Le sourire de la montagne [ dès 8/9 ans – François Place – Gallimard Jeunesse]

51fTMj8S7zL._SY445_ 131003175304_0003 131003175304_0004

Le roi d’un lointain pays avait pour habitude de traverser en compagnie des marchands le col dangereux d’une montagne habitée par les Dieux. L’ascension étant périlleuse et le roi décide un jour d’encourager les marcheurs en faisant tailler dans la roche la représentation d’un Dieu bienveillant. L’entreprise réclame beaucoup de temps et tandis que les travaux progresse, le roi vieillit et perd la vue. Lorsque le chantier touche à sa fin, sa fille lui décrit le résultat mais lorsqu’il apprend que le Dieu ne sourit pas, il ne peut se résoudre à en rester là.

SADEL RENNES Twitter